Planification itinéraire vélo

Ce qui est particulièrement agréable avec le vélo, c’est de découvrir de nouvelles routes. Que ce soit autour de chez soi le dimanche ou lors d’un voyage. La planification itinéraire vélo est un art subtil qui ne s’improvise pas mais qui s’expérimente. En réalité, c’est comme tout, il est essentiel de se tromper, de faire des erreurs pour avancer. C’est un perpétuel processus pédagogique. 


Il faut dire que depuis tout petit j’aime regarder les cartes et essayer de les comprendre. En effet, en regardant une carte, je me dis souvent en tombant sur un bourg, à quoi ça ressemble ? Il faut que j’aille voir cela. Bien que je ne sois pas légitime pour les voyages au long court, je vais essayer de vous apporter des conseils sur la planification d’itinéraires vélo pour vos sorties et pourquoi pas pour une micro-aventure !

Planification itinéraire vélo : Bien choisir son parcours

Premièrement, les itinéraires balisés sont ceux qui regroupent le plus d’informations. De nombreux itinéraires de renom sont déjà existants. Alors n’hésitez pas à les chercher auprès des blogueurs ou encore grâce aux offices de tourisme locales. Bien souvent vous trouverez des itinéraires déjà tout fait sur leur site Internet, vous n’aurez plus qu’à les exporter dans votre GPS.

Néanmoins, si vous souhaitez vous lancer dans la création de votre propre itinéraire, il y a plusieurs questions que vous devez vous poser avant d’entamer la création de votre boucle : 

  • Le dénivelé : C’est l’élément le plus important à prendre en compte. En effet, c’est un élément déterminant de votre itinéraire. Plus il y a de dénivelé, moins on progresse vite. Sur une simple sortie, cela n’est pas très dérangeant mais sur une micro-aventure cela peut tout changer à cause de la topographie du terrain. 
  • La distance : Soyons réalistes 5 minutes, n’oublions pas que la distance est en relation directe avec le D+. Plus ça grimpe, moins vous arriverez vite à destination ! 
  • La surface sur laquelle vous roulez : Eh oui, êtes-vous équipés pour affronter des pistes ? Des chemins de gravier ? Ou est-ce que vous envisagez de rouler directement sur une piste ou sur de l’asphalte. En effet, le rythme ne sera jamais le même d’une surface à une autre.
planification itinéraire vélo

Planification itinéraire vélo : se connaître

Afin de planifier votre itinéraire pour votre sortie ou votre micro-aventure, il est important de se connaître un minimum pour ne pas trop se surestimer. Le pire qui puisse vous arriver, hors événements indépendants de votre volonté, c’est de ne pas terminer votre trace. C’est pour cela qu’il est essentiel de s’écouter et de reconnaître ses forces quitte à sous-estimer votre itinéraire.

Vous n’êtes pas familier du vélo

Si l’envie vous prend de faire un parcours vélo à faire du jour au lendemain sans entraînement. Vous pouvez vous imposer un parcours de 40 à 50 km par jour. En effet, que ce soit pour une journée ou sur deux-trois jours, c’est un rythme tout à fait convenable pour des débutants.

Le vélotaf ça vous connaît

Le velotafeur est une personne qui utilise son vélo comme moyen de locomotion pour se rendre au travail. Le plus souvent, l’itinéraire à vélo domicile-travail fait entre 3 et 10 km. Mine de rien, sans le savoir vous êtes rompus à l’effort de tourner les jambes sur un vélo et de rouler un peu chargé.

Vous pouvez donc aisément convertir votre kilométrage hebdomadaire en kilométrage journalier pour un week-end à vélo ou pour une sortie à la journée à un rythme tranquille.

Vous roulez souvent mais jamais chargé

Il faut bien comprendre que vous ne roulerez pas moins vite sur le plat mais il faut prendre en compte le D+ lors de la planification de votre itinéraire. Lorsque votre vélo est chargé vous allez bien moins vite en montée. Cela ne devrait pas vous déranger mais peut vous fatiguer si vous ne le prenez pas en compte. Lors de la création de votre parcours à vélo sur une micro-aventure, vous pouvez planifier votre kilométrage habituel sur une sortie – 10%/15%  afin de ne pas finir cramés.  

Il faut bien comprendre que seule la distance n’est pas un challenge insurmontable. Sachez que si vous roulez à 20 km/h, en 5 heures vous pouvez faire 100 kilomètres. Oui mais voilà, d’autres éléments sont à prendre en compte.

Les conditions météo et le dénivelé. Ces deux facteurs peuvent constituer des facteurs déterminants pour votre parcours. S’il fait trop chaud, trop froid ou trop humide, votre corps peut vous dire stop. Il est alors important d’écouter son corps et de ne pas trop en faire. De même, le dénivelé peut être un élément décisif sur votre sortie. Si rouler sans chargement dans un col peut être une partie de plaisir sur une sortie d’un jour. Cela est très différent lorsque le vélo est chargé. Vous avancez moins et vous vous fatiguez plus vite. Il faut le prendre en compte lorsque vous êtes en train de tracer un itinéraire vélo. Alors imaginez maintenant lorsque la météo s’en mêle au beau milieu d’un col.

Planification itinéraire vélo : Les outils à privilégier

Nous sommes tous pratiquement équipés de GPS sur nos vélos. C’est pour cela que je vais principalement m’attarder sur la manière de tracer son itinéraire à vélo et le suivre grâce à un GPS.

L’avantage des GPS c’est que l’on a la possibilité de créer un parcours vélo route GPX via des sites dédiés. C’est cette manière de faire qui nous intéresse.

Les sites et applications pour planifier un itinéraire vélo

J’en ai déjà parlé dans un article précédent mais il existe des applications vélo gratuites pour tracer un itinéraire en vélo. A l’image de GeoVelo et OSM qui sont des sites de navigation gratuits et très complets. Il y a aussi Komoot qui permet de tracer des itinéraires et qui fonctionne sous un système d’achat de carte. La plupart des sites de navigations proposent un export de votre trace en GPX pour l’intégrer ensuite dans votre GPS. Ainsi vous n’avez plus qu’à choisir la trace et la suivre.

Les sites et applications pour tracer des itinéraires

Comme dit plus haut, la plupart des sites et des applications vous permettent de dessiner votre itinéraire. Comme vous le feriez sur une carte, une vraie, vous devez suivre les voies de circulation et dessiner votre itinéraire. Les outils se mettent à jour en temps réel et vous indiquent plus ou moins d’informations comme la distance, le temps estimé selon une vitesse moyenne ou encore le dénivelé positif. Komoot par exemple vous indiquera plus ou moins d’informations comme des passages dans des chemins privés, des passages plus raides ou les différents types de surface. Ce qui est assez pratique pour préparer son matériel.

Planification itinéraire vélo
Komoot est l’un des outils que j’utilise le plus

Pour conclure, il faut garder en tête que la planification d’un itinéraire à vélo demande un minimum d’organisation. Que ce soit pour une micro-aventure ou pour faire une longue sortie avec les copains. Il faut prendre en compte vos propres forces ainsi que les facteurs qui vont faire pression sur votre progression comme votre chargement ou encore les conditions météo et le dénivelé. Maintenant que vous savez planifier un itinéraire, il ne vous reste plus qu’à partir et profiter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *