Avec un véritable engouement qui prend la France pour la pratique du vélo loisir et pour les déplacements vélotaf. De nombreux novices se saisissent de cette occasion pour se mettre à la pratique du deux roues. Et parfois, font une expérience désagréable, les douleurs aux fesses. Le vélo comme toute pratique sportive comporte son lot de désagréments pas très sexy.  

Ainsi, je pense qu’il est grand temps d’aborder des questions qui taraudent les débutants, les réticents au passage à deux roues, mais aussi ceux plus expérimentés qui ne trouvent pas de solution. Dans cet article, nous allons parler fesses et confort à vélo. 

Le mal au cul, les douleurs aux fesses. Nommez-les comme vous le voulez mais il s’agit bien là de quelque chose d’embêtant, vous voyez de quoi je veux parler. En effet, cela peut être une crainte pour les débutants. Peut-être que votre séant vous fait déjà souffrir. Peut-être que vous avez des douleurs aux fesses après avoir fait du vélo ! Mais pas de panique ! Avant de ranger votre biclou au garage et de ressortir votre voiture, lisez cet article car aujourd’hui nous prenons soin de votre séant.

Pourquoi j’ai mal aux fesses à vélo ?

Il est clair que les douleurs aux fesses et plus particulièrement à l’aine sont courantes et très désagréables. Plusieurs facteurs sont à mettre en cause sur l’origine de ces douleurs et nous allons voir ensemble de quoi il s’agit.  

Ces douleurs bien que désagréables sont en réalité bénignes si on traite rapidement la cause. Elles proviennent le plus souvent d’une assise trop longue sur la selle de votre vélo et peuvent causer au choix :

  • des irritations
  • des rougeurs
  • des nodules 
  • des échauffements

Ces symptômes et ces douleurs sont en réalité provoqués par les ischions, les os du bassin sur lesquels vous êtes assis ou encore par le périnée, vos parties génitales et même le sacrum. Vous comprenez donc qu’il n’y a pas qu’une seule partie de votre corps qui peut provoquer ces douleurs. La zone est assez large mais il est possible de traiter ces maux afin d’en éviter des beaucoup plus graves :

  • des brûlures
  • des douleurs au périnée 
  • des problèmes urinaires
  • des problèmes de transit
  • des troubles sexuels. 

La cause de votre problème se situe sûrement plus bas dans cet article. Et nous allons voir les solutions qui s’offrent à vous.

ne plus avoi mal aux fesses à vélo

L’origine du mal de cul

En général, ces douleurs sont provoquées par des mauvais réglages de selle ou de votre vélo. Il se peut aussi que votre équipement ne soit pas adapté à vous ou encore que vous manquiez d’entrainement pour passer un temps prolongé assis sur votre selle.

Votre selle est mal réglée

Il arrive souvent en ville qu’on voit des cyclistes qui roulent avec les genoux qui touchent les oreilles ou a contrario, ils ont du mal à tourner les jambes correctement car trop haut sur la selle, parfois c’est une selle mal adaptée qui est la cause du problème. Ces mauvais réglages de selle provoquent tout un tas de mouvements parasites qui contribuent à créer des frottements. 

Le bassin bouge beaucoup plus et va créer des frictions entre votre peau, votre textile et la selle de votre vélo. Bingo vous avez mal au cul.

Votre cuissard et sa peau de chamois sont en mauvais état

Votre selle est bien réglée, mais vous avez quand même mal aux fesses. Eh bien, il est temps de regarder votre équipement.

En effet, si vous roulez sur des distances un peu plus longues pour aller travailler par exemple, il est temps d’investir dans un cuissard avec une bonne peau de chamois. Vous en avez déjà un ? Peut-être que ce dernier est de mauvaise qualité ou qu’il est abîmé

L’humidité est l’ennemi de votre fessier

Si le problème ne vient pas de là, peut-être est-il causé par de l’humidité. À vélo on transpire et l’humidité est l’ennemi de votre fessier. L’humidité va favoriser les irritations entre votre peau et le textile que vous utilisez. En plus de créer des frottements et irritations, dans le pire des cas elle permet l’apparition de petits champignons qui seront tout aussi désagréables. Prenez donc soin de votre derche, il vous le rendra.

Les solutions pour comment limiter les douleurs aux fesses

Pour réduire ces douleurs et enfin être tout en confort sur la selle de votre vélo, plusieurs solutions s’offrent à vous.

Tout commence par une hygiène irréprochable

Il est essentiel d’avoir une hygiène plus que correcte lorsque l’on fait du vélo. Nous l’avons vu plus haut mais l’humidité favorise les irritations et le développement des petits champignons. 

Pour éviter ces désagréments, essayez de rester au sec en portant des vêtements respirants. Veillez aussi à avoir une hygiène intime irréprochable. Si à votre destination vous n’avez pas accès à une douche, un coup de lingette bébé fera le plus grand bien à votre épiderme et vous gardera frais en allant au boulot.

Choisir une bonne selle pour votre vélo

Pour éviter les mouvements parasites qui font souffrir à force de répétition sur le vélo, votre matériel doit être bien réglé

Commencez par choisir une selle de vélo adaptée à votre discipline. Il existe tout un tas de selles de vélo sur le marché destinées aux différentes pratiques. Certaines sont adaptées au déplacements urbains et d’autres à la longue distance.

Avec les pneus de vélo, ce sont les éléments qui apporteront le plus de confort sur votre vélo.

Une fois que vous avez une selle idéale, il convient de bien la régler pour être sûr d’avoir la bonne position sur votre machine.

selle de vélo brooks
Les selles Brooks sont reconnues pour leur confort.

Bien régler sa selle pour du confort à vélo

Une bonne selle c’est bien, mais si elle est mal réglée cela ne sert à rien. Pour être sûr de soulager vos douleurs aux fesses sur votre vélo, il faut bien la régler. Gardez en tête que votre position doit être la plus naturelle possible aux commandes de votre vélo

  • Pour être sûr d’avoir le bon réglage de selle, lorsque vous donnez un coup de pédale, votre jambe doit être presque entièrement tendue. Presque ! Vous êtes à la limite car si elle est trop tendue vous allez au-devant de problèmes pour vos genoux. 
  • Enfin lorsque vous êtes assis, votre bassin est parallèle au sol et vos deux pieds touchent à peine le sol de leurs pointes.

Le mieux est de se rapprocher d’un professionnel qui réalisera une étude posturale pour régler le vélo à vos dimensions pour votre confort et éviter ainsi les mauvaises postures.

Enfin, choisir le bon cuissard

Maintenant que votre selle est bien réglée, il faut aussi savoir choisir le bon textile qui vous accompagnera. Et là-dessus, il n’y a pas de secret. Le cuissard de vélo, même s’il n’est pas très sexy est l’un des vêtements les plus adaptés à la pratique. 

Ne pas être gêné

Le cuissard est un vêtement pensé pour la pratique du vélo, donc sans les coutures des jeans et autres pantalons qui provoquent des irritations. De plus, c’est un vêtement respirant qui permet d’évacuer la transpiration. Il fait office de seconde peau. Pour plus de confort, choisissez un cuissard à bretelle qui tient parfaitement en place.

cuissard Van Rysel

Choisir une bonne peau de chamois

Il faut savoir que le cuissard se porte sans sous-vêtement, la peau de chamois faisant office de sous-vêtement rembourré pour vos petites fesses. 

La peau de chamois est un insert avec une surépaisseur qui joue le rôle d’un petit coussin sous vos jolies petites fesses. Elle a pour but d’encaisser et d’amortir les chocs. Pour limiter les irritations, elle ne dispose pas de couture. Tout bénef ! 

Pour bien choisir sa peau de chamois, vous devez prêter attention à la composition de l’insert. De vous à moi, je conseille un achat haut de gamme pour être sûr de la qualité de votre chamois. Il faut donc privilégier les peaux de chamois plus épaisses.

Leur durée de vie sera donc plus longue et vous offrira une meilleure protection. Ainsi il vaut mieux se tourner vers des chamois à mémoire de forme qui sont bien plus confortables que ceux à gel.

Pour les dames

Sachez qu’il existe aussi des cuissards à destination des femmes afin de les accompagner dans la pratique du cyclisme. Décathlon s’est récemment porté sur le marché en étudiant le besoin de la gent féminine à vélo mais d’autres marques sont aussi placées sur le marché. Les cuissards pour les femmes sont adaptés à leur morphologie et sont étudiés spécialement pour leur pratique afin de faciliter les pauses pipi par exemple.

Une attention particulière sur l’entretien

Pour prendre soin de vos cuissards et les faire durer dans le temps, il est bien venu de lire les instructions des vendeurs. 

En règle générale voici ce qui est conseillé en matière d’entretien : 

  • Laver son cuissard après chaque usage pour éviter les germes, de préférence à la main,
  • Le faire sécher à l’air libre, à l’envers.

S’il n’est pas sec pour votre prochaine sortie, il faut à tout prix ne pas le porter. Vous allez l’abîmer et surtout vous aller à l’encontre d’irritations sur votre fessier. 

En complément, les crèmes anti-frottements et crèmes de chamois 

Une des solutions envisageables est aussi d’utiliser des crèmes anti-frottements afin de limiter les frottements. Ces crèmes sont utiles pour préserver la qualité de votre cuissard mais protègent aussi votre fessier des bactéries et des irritations. Vous les trouverez sur les sites et dans les magasins spécialisés

Quid du vélotaf ?

Nous sommes bien d’accord que le cuissard est un vêtement qui n’est pas trop adapté aux courts déplacements urbains et pour le vélotaf

Et puis à moins que votre trajet fasse plus de 10 km, vous n’allez pas vous équiper d’un cuissard. C’est pourquoi d’autres solutions existent.

Bien que le jean soit déconseillé à cause de ses coutures assez désagréables, des vêtements sont spécialement pour la pratique du vélo en ville avec une peau de chamois directement intégrée au vêtement. Certains shorts de VTT en sont un bon exemple.

Il existe aussi des sous-vêtements qui peuvent recevoir des “pads” qui absorbent les chocs, mais cela est assez superflu, d’autant plus que si votre selle est bien réglée, votre corps va s’adapter de lui-même à l’assise. D’autres marques comme xBionic, commercialisent des caleçons rembourrés pour homme et femme. Cela peut être une solution, mais il faut être prêt à le porter toute la journée.

caleçon rembourré x-bionic

Afin de bien cerner le problème du fameux mal de fesse à vélo, il est important de comprendre d’où vient le problème et comment le corriger. Bien souvent, il s’agit d’un mauvais réglage. Si cela persiste, il est conseillé de consulter un professionnel de santé afin de cerner le problème et d’apporter des solutions efficaces pour éviter tout autres troubles.

Quant aux équipements, tout dépend de votre pratique, de vos trajets et de vos besoins. Investir dans un cuissard à 200€ ne résoudra donc pas vos problèmes.

One thought to “Comment éviter les douleurs aux fesses à vélo ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *